La base de la sauce-culture

La Sauce-culture n'est pas une science infuse ou un tuto comme tel. Nous nous voyons plus comme une « bande d’amis » voulant partager une vision commune: faire les choses à notre sauce! Ne pas spécialement suivre toute ces règles que nous imposent les grands penseurs du secteur. Surtout si c’est pour au final obtenir les mêmes résultats que ces derniers…  

À savoir lorsqu'on débute une culture d' intérieure.
La plupart des nouveaux cultivateurs de weed débutent leurs premières cultures indoor en suivant des tutos à tout va. Comme ça a été le cas pour nous tous: faites ceci, mais pas comme ça, faites cela mais pas comme-ci etc.… On en perd la tête assez rapidement. Mention spéciale pour ceux qui se prennent de haut tout en voulant nous prodiguer leurs conseils en nous narguant. (Pfffff les pires eux ; flemme d’eux). Ensuite arrive le moment fatidique de la pratique. On se rend compte qu'après avoir suivis tous les tutos disponibles sur la toile, écumé les forums à la recherche d'avis (qui peuvent parfois être utile en fonction du cas et du donneur de conseils), on se retrouve avec une culti pleine de problèmes sans comprendre pourquoi. Personnellement nous recommandons toujours de mélanger tous ces "conseils". selon nos expériences, la culture à l'instinct nous a toujours permis d'obtenir de meilleurs rendements et résultats généraux par rapport aux cultures réalisées de A à Z en suivant des tutos et conseils à la lettre. Pour rappel, la culture de l'un n'est pas celle de l'autre et il en va de même pour la génétique. Une graine de White Widow, Gorilla glue, Haze ou autre, ne pourra jamais être à 100% identique à sa congénère. Donc essayez de faire la part des choses par exemple: 

J'ai les feuilles qui montrent un signe de stress et certains me disent que c'est suite à trop ou peu d'arrosage et les autres me parlent d'engrais mal dosé  j'applique tout comme il faut pour au final me rendre compte que ce stress était du au fait que les ventilos étaient trop prêt mais entre-temps j'ai sur ou sous-arroser et déréglé les dosages d'engrais suite aux conseils…. Les conseils OK mais l'instinct et surtout l'amour de cultiver influe sur le résultat, les conseils apportent du savoir et ensuite ce savoir se développe aussi à son tour.


Milieu de culture et engraissage du cannabis

De préférence achetez des terreaux destiné au cannabis. Il y en a pour croissance, floraison ou mixte en fonction de vos envies et besoins. Chaque formule a un ratio de nutriments du style azote (N), phosphore (P) et potassium (K). De notre coté nous avons toujours privilégié la culture organique. Elle est moins casse-tête perso. On a déjà tous vu ces « fameux experts scientifiques » jouant avec ces grosses pompes automatiques, à constamment calculer le niveau de PH et EC. Tout ça, pour qu’au final, le rendement et le taux de THC soient les mêmes qu'en culture organique. Un des avantages de la culture organique : est que nous n’avons pas trop à nous soucier de ça. Quoiqu'il est préférable de laisser l'eau se reposer au moins 24H avant de l'utiliser pour laisser le chlore s'évaporer et peut-être la filtrer si il y a trop de calcaire (sinon ça peut être un risque). Un autre avantage est le rinçage Nous rinçons toujours les cultures organiques mais moins intensément qu'en culture minérale et le gout s'en porte mieux! (Moins de risque de picotement à la gorge, gout amère, migraine etc.…)

Germination/semis

La culture de cannabis partant de graines demande une phase germination qui peut être réalisée de plusieurs façons. Les techniques les plus répandue concernant le fait de faire germer les graines sont: la méthode du papier essuie-tout ou du verre d'eau dans lequel on laisse la graine flottée. Il y en a qui plantent directement la graine dans le pot et la font germer ainsi mais bon… Perso on dira à vos risques et périls(et votre propre expérience). On s'est cassé les dents avec cette technique et on a pas vraiment eu envie de recommencer. Donc de notre côté on utilise toujours les papiers essuie-tout humides et à bonne température posés sur le plat d'une première assiette. On y pose la graine, remet une couche de papier par-dessus, ensuite on repose une deuxième assiette, et pour clôturer on met le tout dans un sac en plastique bien fermé pour le côté hermétique et pour que l'obscurité soit totale (car n'oubliez pas que vos graines ont besoins de ces choses: humidité, obscurité, et une bonne température ambiante de la tranche des 20 degrés). Une fois que votre graine aura germé vous pourrez la mettre en pot mais ça vous le saviez déjà :)

Apport de lumière

Une fois que votre plante sort sa première feuille, ça sera à vous de gérer la façon dont vous souhaitez éclairer vos plantes Encore une fois, la aussi parfois il y a des question à se poser. Lors d’une de nos expériences (sauce-culture) nous avons réalisé des culture test: 2 box de culture de 100x100, 4 plantes de même génétique(CRITICAL de chez RQS) dans chaque box, même modèle de lampe de culture mars hydro TS 3000, arrosage, engraissage. Pour la croissance, nous faisions 18/6 de lumière pour la première et 16/8 pour la deuxième, en floraison c'était du 12/12 pour la première et 10/14 la deuxième. Résultat la deuxième box à eu plus de rendement à 10gr près(Ce n'est pas ce résultat à tout les coups donc ne vous y lancez pas sans avoir de plan B au préalable). Question texture/touché la deuxième box l'emporte, question défonce THC la première, pour le gout la deuxième. C'est étrange de se dire qu'aller à l'encontre des règles fondamentale de la culture intérieure puisse être bénéfique.

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés